Stefano Domenicali prend la direction d’Automobili Lamborghini

Stefano Domenicali prend la direction d’Automobili Lamborghini

Il succède à Stephan Winkelmann, qui a insufflé un nouvel élan à la firme de Sant’Agata Bolognese

Mardi 15 mars 2016 — Ce 15 mars 2016, Stefano Domenicali devient le nouveau président et CEO d’Automobili Lamborghini. Il succède à Stephan Winkelmann, qui prend la tête de quattro GmbH, une filiale d’Audi.

 

« Au cours des onze dernières années, Stephan Winkelmann a transformé Lamborghini en un leader mondial dans la fabrication de voitures supersportives. Son successeur, qui possède également une vaste expérience dans ce domaine, poursuivra ce succès », a déclaré Rupert Stadler, président du directoire d’AUDI AG et président du conseil d’administration d’Automobili Lamborghini S.p.A.

Né le 11 mai 1965 à Imola et diplômé en 1991 après des études en administration des affaires à l’Université de Bologne, Stefano Domenicali a commencé sa carrière professionnelle dans la finance chez Ferrari. En 1993, il a déménagé à la Scuderia Ferrari, où il a assumé la direction de la planification d’entreprise. Il a également été directeur du circuit du Mugello, qui appartient à Ferrari. À partir de 1996, Domenicali était responsable des sponsors de la Scuderia Ferrari, avant de devenir directeur sportif de l’écurie de Formule 1 en 1998. De 2004 à 2007 il a dirigé la Direzione Sportiva F1. En 2008, il était directeur de l’écurie de la Scuderia Ferrari F1, qui a remporté le championnat du monde des constructeurs cette année. De 2009 à 2014, Domenicali a représenté Ferrari au sein du Conseil mondial du Sport automobile de la FIA et y est toujours présent aujourd’hui. Il est actuellement président de la Commission Monoplaces de la FIA.

 

Il est vice-président des Nouvelles Initiatives commerciales chez AUDI AG depuis le mois de novembre 2014.

 

En 2002, il a été fait officier de l’ordre du mérite de la République italienne (« Ufficiale Ordine al Merito della Repubblica Italiana »).

 

« Je suis emballé de pouvoir relever les défis liés à ce merveilleux héritage », a expliqué Stefano Domenicali. « Il est maintenant de mon devoir de poursuivre les succès que mon prédécesseur, Stephan Winkelmann, a obtenus pour Automobili Lamborghini. »

 

« J’ai été en charge de Lamborghini sur une période de temps significative de son histoire et, ce faisant, je me suis toujours efforcé d’utiliser le potentiel de la marque pour atteindre des objectifs très ambitieux », a expliqué Stephan Winkelmann. « Lamborghini affiche une croissance continue et rentable, se concentrant sur le développement de nouveaux produits, de nouveaux processus et de nombreux autres secteurs entrepreneuriaux. Avec mes collègues du conseil d’administration, j’ai été en mesure de faciliter la réussite de la troisième série de modèles qui sera lancée en 2018. Ces succès n’auraient pas été possibles sans la passion, le savoir-faire, la créativité et le courage qui caractérisent Lamborghini et notre personnel. Je tiens à remercier du fond du cœur tout le monde pour cette période. »

 

Stephan Winkelmann est né à Berlin le 18 octobre 1964 et a grandi à Rome. Il a occupé différents postes de direction au sein du Groupe Fiat, supervisant les opérations en Allemagne, en Autriche et en Suisse, avant d’être nommé président et CEO d’Automobili Lamborghini en 2005.

 

Entre 2004 et 2015, les chiffres de ventes de Lamborghini ont plus que doublé, et le chiffre d’affaires a plus que triplé. Le réseau de concessionnaires a également triplé de taille et comprend désormais 135 concessionnaires dans 50 pays. Pendant ce temps, le nombre de membres du personnel, aujourd’hui de 1.300, a pratiquement doublé.

 

Les modèles introduits sous l’ère Winkelmann, à commencer par les dérivés de la Gallardo et allant jusqu’à l’Huracán V10 et l’Aventador V12 ainsi que des séries limitées et des modèles uniques, ont permis de nombreux records de ventes.

 

En 2015 a été annoncée la troisième série de modèles, le SUV de luxe « Urus », qui sera produit dès 2018 dans l’usine de Sant’Agata Bolognese et qui marque le début d’une nouvelle ère pour l’entreprise.

 

Accroître la visibilité de la marque a été une autre priorité de Stephan Winkelmann, avec le lancement de nombreuses initiatives couronnées de succès. Celles-ci comprenaient les activités sportives, dont la compétition monomarque Lamborghini Blancpain Super Trofeo, le championnat GT3 et les courses pédagogiques Accademia et Esperienza, mais aussi la création de la ligne de vêtements et d’accessoires Collezione Automobili Lamborghini.

 

La stratégie de Stephan Winkelmann visait également à assumer les responsabilités éthiques de l’entreprise, comme le développement durable, tout en gardant à l’esprit les considérations écologiques. En 2015, la certification de rejet neutre de CO2 octroyée à l’usine Lamborghini implantée sur le site historique de Sant’Agata Bolognese est devenue le plus récent succès dans la mise en application de cette stratégie.

 

Sous la direction de Stephan Winkelmann, Lamborghini est devenu un employeur de plus en plus attrayant et a reçu de nombreux prix, dont le titre de meilleur employeur d’Italie en 2016. Ces résultats sont notamment dus au modèle participatif en vertu duquel un dialogue et une collaboration permanents forment la base des relations avec les syndicats.

 

En mai 2014, Stephan Winkelmann a été fait Chevalier grand-croix de l’ordre du Mérite de la République italienne par le président Giorgio Napolitano pour les services inestimables qu’il a rendus en tant que CEO de l’une des plus prestigieuses entreprises transalpines.

 

Sylvie Huwart Press Relations at Lamborghini Brussels a division of s.a. D'Ieteren n.v.